Little Greene Paint & Wallpaper Blog

  • Ultra Blue dans toute sa splendeur

    Captant toute la chaleur et l'importance historique du bleu, la nouvelle collection capsule de couleurs Little Greene comporte 21 teintes de peintures, choisis dans l’immense éventail des bleus.

    Véritable joyau de la collection, Ultra Blue est une couleur mélangée à la main, proposée en édition limitée, dont l'application nécessite deux différentes peintures afin de créer un bleu profond des plus somptueux.

    Ultra Blue 264 - Portrait Ultra Blue 264

    Produite à partir d'un seul pigment qui n'est pas stocké sur nos machines à teinter, la formulation de la peinture est aussi unique que la couleur qu'elle crée.

    Sa délicate finition décorative nécessite le même pigment que celui qui a été extrait et concassé par les vénitiens au 14ème siècle à partir de Lapis Lazuli. Le pigment a été broyé à partir de cette pierre semi-précieuse afin d'obtenir sa couleur intense et a été utilisé principalement pour l'illustration des robes des anges et de la Vierge Marie. La couleur a été exclusivement utilisée à cette fin jusqu'en 1520 environ. Il s'agit du pigment bleu le plus cher qui était utilisé pendant la Renaissance.

    L'artiste français d'après-guerre Yves Klein a mélangé sa propre teinte bleu foncé avec du bleu marine et l'a appelé « International Klein Blue ». C'est une couleur qui est toujours très populaire auprès des artistes et des designers.

    Elle est désormais communément associée aux bâtiments blanchis à la chaux scintillants et aux toits en forme de dômes des églises à Santorin.

    Au niveau de l’espace, la force de cette précieuse couleur peut servir à créer un grand contraste et de la profondeur dans une pièce. De par sa polyvalence, elle peut être utilisée à l'extérieur comme sur le bas des murs du « Jardin Majorelle » à Marrakech, créant le refuge paisible de feuillage et de couleurs vibrantes qu'achètera Yves Saint Laurent en 1980.

    Afin de créer l'intensité rare d'Ultra Blue et d'obtenir toute la richesse de cette couleur, l'opacité d'une sous-couche est nécessaire avant d'appliquer deux couches de finition.

    L'utilisation de deux couches de peinture mélangées à la main exerce un impact sur la perception de la couleur et crée la couleur multi-facettes privilégiée par les artistes de toutes les époques.

    Ultra Blue est désormais disponible à la commande en ligne et par le biais des stockistes dans tout le pays. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.littlegreene.fr

  • 'Blue': La Collection Capsule

    Little Greene prend à nouveau une longueur d’avance avec « Blue », sa dernière création.

    Riche de 21 teintes, dont 17 encore inédites chez Little Greene, elle représente l’essence même du bleu. A l’encontre du mythe selon lequel le bleu est une couleur froide, la palette comporte une large gamme de coloris, de l’indigo soutenu au bleu lin apaisant.

    Camellia Smalt, Smalt 255

     

    Clou de la collection, « Ultra Blue », un pigment unique mélangé à la main dans les ateliers de Little Greene, proposé exclusivement en édition limitée.

    Ultra Blue 264 - Portrait
    Pour accompagner les peintures murales, Little Greene a également imaginé un ensemble de papiers peints d’inspiration XXème siècle, les « 20th Century Papers
    » ; ils reprennent en partie les motifs les plus populaires de trois collections précédentes : Retrospective Papers, Oriental Papers et 50s Line Papers. Les créations
    d’origine ont été remastérisées pour s’harmoniser avec la gamme de peintures « Blue ». Un motif de la collection 1950s « Zingara » a été ajouté : un étonnant dessin au trait représentant des bateaux à l’ancre, issu d’une collection de John Line conservée aux archives Whitworth.

    Zingara Cerluean Sea, Jack Black 119
    David Mottershead, directeur général de Little Greene, se félicite des nouveaux coloris choisis par l’entreprise : « le bleu est la couleur la plus riche, et historiquement la plus chère à produire. Les artistes le réservaient pour peindre les rois, les dignitaires et les personnages religieux ; aujourd’hui encore il exerce sur nous séduction et fascination Nombre de gens ont peur de l’utiliser parce qu’il reste synonyme de froideur et paraît masculin – à travers cette collection
    particulièrement soignée, nous voulons montrer au contraire qu’il est plus que jamais d’actualité. »

    Hampstead Penumbra, Celestial Blue 101

    La collection « Blue » de Little Greene convient à tous les goûts, à toutes les personnalités, à tous les types d’aménagement intérieur – allant des coloris vifs et toniques aux tons sombres et sourds – avec des noms évocateurs tels que Dock Blue, Moon Shadow, Smalt et Livid, plus irrésistibles les uns que les autres. Quelques incontournables de la marque, par exemple Bone China Blue, Celestial Blue et Hicks’ Blue viennent compléter la palette.

    Royal Navy 257

    Dock Blue 252, Celestial White 262

  • Painted Papers de little greene : une collection complète de papiers peints à rayures, imprimés avec des méthodes traditionnelles

    Pour créer notre huitième collection de papiers peints, nous avons une fois de plus puisé dans les archives. La collection « Painted Papers » constitue un compendium complet de papier peints à rayures, qui célèbre le mariage historique et harmonieux de la peinture et du papier peint.

    Réinterprétant les motifs à rayures, nos dix designs « Painted Papers » s'inspirent de motifs historiques retrouvés dans plusieurs archives, comme celles d'English Heritage et de la galerie d'art Whitworth à Manchester. Fidèles à leur période d'origine, associés à diverses palettes historiquement authentiques, ces papiers peints trouvent un nouveau champ d'expression et une pertinence remarquable dans la décoration intérieure au 21è siècle.

    Reprenant les méthodes d'impression traditionnelles, mais avec de l'encre au lieu de la peinture, la production de ces papiers est remarquablement fidèle à celle des siècles antérieurs. Elle recrée même leur sensations délicieusement tactiles et leur apparence légèrement texturée. Au début des années 1800, l'avènement du papier continu en rouleaux a constitué un progrès majeur dans le monde des techniques d'impression à plat. À la même époque, une nouvelle mode émergeait et qui allait faire de la rayure le nouveau champion de la décoration antérieure. Le style Régence subit alors la puissante influence des progrès soudains du commerce international. Simultanément, une vision architecturale plus majestueuse a imposé de nouvelles idées sur le traitement de l'espace et la décoration. Les designers de l'époque ont pris conscience qu’ils pouvaient utiliser les motifs et les couleurs, sur les tissus et les murs, pour changer la perception des formes et façonner individuellement chaque pièce, sans les limiter à un simple rôle d'ornement.

    BROAD STRIPE (vers 1825)

    Cette rayure proportionnelle "Romaine" ou Régence a été créée au début du 19è siècle par la méthode de la gouttière. Elle consistait à faire passer le papier sous une gouttière en bois perforée qui laissait la peinture s'écouler en fins rubans sur le papier. Les papiers peints à rayures ainsi réalisés se caractérisent par un effet brossé. Cette méthode fut remplacée au 19è siècle par la technique des rouleaux, qui donne une impression plus plate, sans texture, comme le montrent ces papiers peints. Les proportions généreuses de cette rayure sont équilibrées par une utilisation plus retenue des couleurs. La rayure est posée sur un fond réalisé dans la même nuance atténuée. Ce papier peint donne à la pièce une structure plus souple et évite un effet trop formel.

    Broad Stripe

    CARLISLE STREET (vers 1890)

    Le papier peint original qui a inspiré ce design provient d'une demeure historique de Carlisle Street, dans le quartier de Soho à Londres. Il est en réalité beaucoup plus complexe que le motif retenu pour nos « Painted Papers ». En supprimant les rayures unies et le feuillage superflu, le papier peint obtenu déploie un motif général rehaussé par une élégante rayure.

    Carlisle Street

    CAVENDISH STRIPE (vers 1965)

    À l'instar du papier peint Marlborough dans la collection London Wallpapers II de Little Greene, l'âge du papier qui a inspiré ce design peut prêter à confusion en ce qui concerne sa provenance. Daté de 1965, ce fragment est apparu pendant les travaux de restauration réalisés par English Heritage dans Marlborough House, un palais de Pall Mall à Londres. Précisons toutefois que ce fragment est sans aucun doute lui-même basé sur un design original beaucoup plus ancien. Pour cette interprétation, Little Greene a retiré la totalité du motif – qui était un flocage – pour dégager une rayure plus sobre et polyvalente. Fidèle aux méthodes de production authentiques, le fond strié est réalisé avec des pinceaux en crin de cheval, la rayure et les bords dorés étant imprimés ensuite.

    Cavendish Stripe

    COLONIAL STRIPE (vers 1840)

    Ce design est une reproduction exacte d'un des papiers peints qui ornaient une résidence privée de St James Place à Londres, datant de 1840 environ. Les détails ornés et très décoratifs créent une subtile qualité artisanale. Fidèlement reproduite pour cette collection, la riche palette originale en bleu et rouge est un exemple très représentatif de la Régence

    Colonial-Stripe

    ELEPHANT STRIPE (vers 1850)

    Respectant les proportions exactes et la qualité structurelle de la rayure Broad Stripe, chaque lé de cette version plus complexe réunit 42 rayures fines. L'effet produit est plus vif et plus contemporain, il séduit au premier regard et laisse découvrir d'autres qualités... au deuxième regard. Compte tenu de sa finesse, ce design aurait été virtuellement impossible à réaliser avant l'avènement des presses à rouleaux (vers 1840).

    Elephant Stripe

    OMBRÉ PLAIN / OMBRÉ STRIPE (vers 1956)

    Très représentatif du 20è siècle, ce motif anglais des années 1950 provient de la Whitworth Art Gallery à Manchester. Dans ce lé combinant de fines rayures blanches unies sur des fonds sobres, ce sont en fait les espaces entre les rayures qui créent un subtil mouvement optique. Les versions à rayures plus complexes combinent chacune trois couleurs de fond supplémentaires. Les versions « Plain » sont produites dans des palettes assorties qui assurent une coordination spécifique avec les différents éléments de la rayure. Cette gamme de papiers peints offre par conséquent une extrême souplesse, puisqu'ils peuvent être utilisés dans des intérieurs aussi bien traditionnels que contemporains.

    Ombre-Stripe

    PAINT SPOT (vers 1830)

    Ce design est une reproduction fidèle d'un papier peint français historique. On sera peut-être surpris d'apprendre que l'original date de 1830 et qu'il était alors imprimé dans une combinaison de jaune et de rose vifs. La réticulation (aussi appelé "effet d'algue") visible dans l'impression par point oriente le design. Par conséquent, ce papier nécessite une rapide vérification pour choisir son orientation correcte avant de le poser.

    Paint-Spot

    TAILOR STRIPE (vers 1968)

    Inspirés par une autre rayure du 20è siècle, chacun de ces papiers se caractérise par un judicieux équilibre de six couleurs très rapprochées, créant pour chacun un thème spécifique. Ils offrent un choix très étendu, permettant d’assortir et de rehausser les couleurs des murs et des garnitures. Le Tailor Stripe s'inspire des méthodes de marquage chromatique utilisées par les designers pour référencer des thèmes de décoration intérieure. Par conséquent, ce papier est intrinsèquement très proche de la façon dont l'industrie de la mode utilisait les couleurs.

    Tailor Stripe

    TENTED STRIPE (vers 1845)

    La reproduction en grandes dimensions de ce design classique du 19è siècle, initialement conçu pour des tissus, était un développement naturel de l'ancienne méthode d'impression à la gouttière mentionnée dans la description de notre modèle Broad Stripe. Ce design doit son nom à une mode de l'époque Régence qui consistait à suspendre des tissus dans les pièces pour créer de longs drapés. Les proportions des rayures sont restées assez constantes, mais l'échelle de leur production (et de leur utilisation) pouvait varier considérablement. Après avoir été largement et uniquement traité comme une rayure décorative, ce design a été abondamment repris comme fond dans une gamme de designs surimprimés et de plus grandes dimensions, incluant des designs damassés français.

    Tented-Stripe

    THAMES (vers 1851)

    Fidèlement reproduit, mais dans des dimensions plus grandes, Thames reprend un design exceptionnel du patrimoine anglais. Ce panorama historique de la capitale a été publié dans The London Illustrated News en 1851. Dessiné et peint à la main, il représente les bâtiments et le paysage le long de la Tamise à cette époque. Il a été remasterisé pour inclure une section répétée et peut donc être posé en frise continue. L'original a été utilisé au niveau de la corniche. Mais ce papier peint a été créé pour apporter une agréable décoration à hauteur de lambris ou de plinthes dans des pièces de dimensions conventionnelles.

    Thames

    La collection « Painted Papers » sera lancée ce week-end aux salons Maison & Objet et Déco Off à Paris. La collection sera disponible aux niveaux national et international sur le réseau de distributeurs Little Greene, mais aussi par correspondance, par téléphone et en ligne sur notre site www.littlegreene.com.

     

  • Peintures extérieures Little Greene : Deux nouvelles finitions dynamiques ajoutées pour le printemps

     

    La semaine prochaine, nous lancerons deux fabuleuses finitions dans notre gamme de peintures extérieures. La gamme des produits extérieurs inclut des peintures ultra-brillantes pour les boiseries extérieures, de somptueuses finitions mates pour la brique et le crépis. Toutes les formulations sont déterminées par le même savoir-faire qui a servi à développer des peintures pour les ponts, les châteaux et même les phares marins !

    2 - Mister David Front Door

    Après des études de marché approfondies, cette gamme s'enrichira de deux nouvelles finitions offrant une faible brillance, spécialement conçues pour les boiseries extérieures, l'ébénisterie et les surfaces métalliques : Intelligent Exterior Eggshell et Tom’s Oil Eggshell.

    En quoi ces nouvelles finitions sont-elles spéciales ? Voici quelques informations techniques (raisonnablement !) pour expliquer leurs avantages :

    • Intelligent Exterior Eggshell est la solution évidente pour l'utilisateur moderne. Une peinture à l’eau particulièrement durable, à faibles émissions de composés organiques volatiles, quasiment sans odeur, facile à entretenir et résistante aux intempéries. Outre ses remarquables performances, cette finition bois opaque bénéficie d'une excellente pénétration pour bloquer la croissance des moisissures et des algues. Elle peut être appliquée directement sur des bois neufs ou nus sans apprêt, mais aussi sur des surfaces métalliques préparées avec un apprêt approprié. Une des options les plus efficaces et les plus respectueuses de l'environnement pour les boiseries extérieures, Intelligent Exterior Eggshell se distingue par une apparence lisse et élégante, combinée à une résistance et une durabilité réellement remarquables. Disponible dans toutes nos teintes, cette peinture est sèche au toucher en quatre heures et prête pour une deuxième couche en 16 heures.

    8 - Potting Shed Detail

    • Tom’s Oil Eggshell est la finition préférée d'un des principaux ingénieurs chimistes de Little Greene, dont elle porte le nom ! C'est une finition à l'huile traditionnelle, très demandée par les décorateurs professionnels. Extrêmement pratique et résistante, elle offre une grande facilité d'application, une brillance à la fois superbe et subtile, en plus d'une résistance sans faille aux intempéries. Également disponible dans toutes les couleurs, cette peinture séduisante est lavable et convient à toutes les surfaces en bois et métalliques extérieures. Sa surface est sèche au toucher en quatre heures et prête pour une deuxième couche en 16 heures.

    Une description c'est bien, mais juger les produits dans la réalité, c'est mieux. Le moment n'est-il pas venu de rajeunir l'extérieur de votre maison, les boiseries extérieures, le mobilier du jardin ou la serre ? Sans oublier vos mangeoires à oiseaux ! Grâce à nos nouvelles finitions, vos travaux seront rapidement terminés. Vous pourrez admirer et profiter du fruit de vos efforts, qui s’avéreront plutôt légers en fin de compte !

    Ces produits ont été présentés au salon Maison et Objet à Paris le 23 janvier. Ils seront disponibles à partir de la semaine prochaine. La gamme complète de nos peintures est disponible aux niveaux national et international sur le réseau de distributeurs Little Greene, mais aussi par correspondance, par téléphone et en ligne sur notre site www.littlegreene.com.

  • Collaboration little greene et lane – abat-jour à deux tons

    Une collaboration récente avec la boutique de décoration intérieure LANE, nous a permis de produire six palettes séduisantes pour leurs abat-jour à deux tons. Ce modèle pour suspension offre une esthétique sobre qui fusionne beauté et pureté. Chaque abat-jour marie deux teintes Little Greene : une teinte intérieure et une teinte extérieure.

     

    Lane Little Green Tw#FDEB5F

    Les produits Lane sont exclusivement conçus par l'équipe créative Joff & Ollie, dont l’inspiration combine une riche expérience du graphisme professionnel et une vaste collection d'arts graphiques provenant du monde entier.

    Ces abat-jour sont intégralement fabriqués au Royaume-Uni par des artisans britanniques, avec des matériaux de haute qualité, pour garantir que vous pourrez apprécier pendant très longtemps un abat-jour élégant, en donnant à votre intérieur une note décorative contemporaine Little Greene. Ces abat-jour sont disponibles en six combinaisons de couleurs Little Greene :

    • Loft White et Jack Black : une combinaison graphique d'un blanc pur et d'un noir absolu, fabriqué à partir de suie de pétrole brûlé.
    • Serpentine et Orange Aurora (1950) : la rencontre harmonieuse d'un gris moyen et d'une couleur décorative typique des années 1950.
    • Basalt et Brighton (1960) : un thème bleu noir intemporel associé à un bleu vert extrêmement polyvalent, très sobre, hérité des années 1960.
    • Loft White et Orange Aurora (1950) : un blanc pur combiné à la célèbre teinte orange des années 1950.
    • Brighton (1960) et Mister David : un vert bleu, vivace et maritime, s'unit à un jaune rayonnant de joie, qui évoque le jeu de la lumière dans une cuisine provençale.
    • Light Peachblossom (R) et Carmine (1960) : ce modèle marie deux tonalités et deux époques. Un rose à la tombée du jour, dans le style Régence avec un rose 1968 plus éclatant.

     

Articles 11 à 15 sur un total de 15

  1. 1
  2. 2